Torsepied Pourquoi ce roman pour les 9-11 ans m’a surprise. đź“– Mon avis

 

Torsepied est un roman idéal pour les amoureux d’aventure et de fantastique, il m’a souvent fait penser à Alice au pays des merveilles.

 

Torsepied-Ellen-Potter-couverture

Auteurs : Ellen Potter

Editions : Alice

Date de publication : 4 septembre 2014

âge : 9 – 11 ans

Prix : 14 €

ISBN-13 : 978-287426222

Torsepied-
Ma photo Instagram

 

Torsepied : Résumé Éditeur :

 

Les enfants Cherchemidi sont trois : Otto, le plus vieux et le plus Ă©trange ; Lucia, qui espère toujours que quelque chose d’intĂ©ressant se passe ; et Max, qui pense toujours tout savoir. C’est l’un des trois qui raconte l’histoire, mais vous n’avez qu’Ă  deviner lequel.
La mère d’Otto, Lucia et Max a disparu il y a quelques annĂ©es. les rumeurs les plus folles courent Ă  ce sujet dans le village. Depuis cette disparition, Otto n’a plus prononcĂ© un seul mot, et n’a plus quittĂ© l’Ă©charpe qui lui entoure le cou.
Leur père a comme mĂ©tier de faire le portrait de souverains tombĂ©s en disgrâce, ce qui l’oblige Ă  faire de nombreux voyages – et ce qui explique qu’il est rarement payĂ©. C’est Ă  cause d’un de ces voyages et d’un rendez-vous manquĂ© avec leur baby-sitter attitrĂ©e que les enfants vont dĂ©cider de se rendre Ă  l’improviste chez une vieille tante qu’ils n’ont jamais vue, Ă  Ronfleur-sur-Mer.
Ils découvrent avec surprise que la vieille tante en question :
1) n’est pas vieille du tout ;
2) habite une sorte de château hanté miniature ;
3) juste Ă  cĂ´tĂ© d’un vrai grand château dont le donjon renferme, selon la lĂ©gende, le fils difforme de la famille Torsepied.
Les enfants vont bien sĂ»r essayer d’entrer en contact avec lui. Et si toutes ces aventures abracadabrantes les menaient finalement sur la piste de leur mère disparue ?
Ce qu’il faut en penser :
Un mĂ©lange extraordinaire d’humour et d’Ă©motions. Les dialogues entre les enfants sont dĂ©sopilants, les commentaires en voix off du narrateur sont croustillants et laissent vite deviner lequel des trois enfants Ă©crit, et la relation de chacun avec leur mère disparue est Ă  la fois fouillĂ©e et originale.

 

Torsepied-citation

Tu aimes cette citations ?

 Épingle-la immédiatement sur Pinterest Pour ne pas l’oublier.

 

Torsepied : Mon avis

 

Rappel toi, lorsque j’ai voulu avoir une liste des 100 indispensables (sous-entendus qu’il me fallait avoir lus et avoir dans ma librairie). J’avais demandé à cinq amis de me donner leur indispensable. Trois de mes 5 amis ont inscrit ce titre Torsepied. Honnêtement, je n’en avais jamais entendu parler. Pour tout te dire, j’y allais même à reculons pour cette lecture. Ca m’apprendra à juger un livre d’après son apparence.

 

1. Un mot sur la couverture.

 

Je ne peux pas dire qu’elle soit très glamour. Elle est plutôt sombre et les enfants Cherchemidi, ont l’air franchement triste.
Dès lors deux options : soit tu les prends en pitié et tu veux connaître leur histoire, soit comme moi, tu t’imagines un livre à l’univers sombre qui te plombera l’ambiance.
Tu juges un livre à sa couverture ? Tu fais la même erreur que moi, et tu risques de passer à côté de l’excellent livre qu’est Torsepied d’Ellen Potter.

 

Torsepied-Ellen-Potter

 

2. L’histoire

 

Tu n’as pas pris le temps de lire le résumé ?
Alors voici un bref raccourci de cette dernière.
Depuis la disparition soudaine et suspect de leur mère, les enfants Cherchemidi, sont montrés du doigt dans la petite ville anglaise de Petit Corniflard. Les plus mauvaises langues vont même jusqu’à dire qu’Otto aurait étranglé leur mère avec le foulard qu’il porte constamment autour du cou.
Depuis, leur père les élèves seul, et fait de son mieux pour concilier un travail passionnant, non-rémunérateur, et leur éducation. À ma connaissance, il est le seul à peindre les portraits de souverains et souveraines d’échues du monde entier.
Un matin où il doit s’absenter de façon soudaine, il envoie ses enfants à Londres chez une cousine à lui. C’est une décision bien mystérieuse puisque d’ordinaire, les enfants sont gardés par une voisine.
Par un étrange sac de nœuds, les enfants ne vont pas pouvoir rester chez cette fameuse cousine Angela, car cette dernière est absente. Quelques petits coups de pouce au destin plus tard, les trois Cherchemidi débarque à Ronfleur-sur-mer, où ils ont bien l’intention de se faire héberger par leur vieille tante Haddie, même s’ils ne l’ont jamais vu. Leur séjour à “La folie” leur réservera bien des surprises, et pour le plaisir de Lucia bien des aventures.

 

Torsepied-citation2

Tu aimes cette citations ?

 Épingle-la immédiatement sur Pinterest pour ne pas l’oublier.

 

3. Les personnages

Les héros de ce livre sont au nombre de trois, deux garçons une fille. (un peu comme dans Harry Potter quoi.) Il y a Otto, c’est celui qui porte l’écharpe, sauf qu’il ne la quitte jamais, elle joue un rôle très important dans l’histoire. On peut même dire que c’est la quatrième héroïne de ce livre. Il est l’aîné de la fratrie Cherchemidi. Comme s’il avait peur de trahir un secret, depuis la disparition de leur mère Otto n’a plus prononcé un seul mot.


Puis vient Lucia, la benjamine qui adore lire. Elle rêve d’une aventure digne d’un roman. Pour cela, elle ne va pas hésiter à provoquer le destin. Elle prend les membres de sa famille sous son aile : en surprotégeant Otto, en connaissant parfaitement les habitudes de son père. Elle va découvrir qu’elle peut-être également une grande sœur fantastique.
Enfin, il y a le petit dernier Max, le cerveau du groupe. Prompt et intelligent, il donnera le deuxième coup de pouce au destin. Il a beau être le plus jeune, il ne se laisse pas impressionner, ni duper par les adultes. C’est également celui qui souffre le plus de l’absence de leur mère.
De leur père, tu ne sauras pas grand-chose, sinon qu’il a un métier original, et qu’il leur ment depuis des années.
Enfin Haddie, leur vieille tante plus jeune que leur mère. Aussi loufoque que sa résidence de vacance “La folie”. Elle semble détenir un secret concernant leur mère, et les enfants ont bien l’intention de découvrir lequel.

 

4.  Mon avis sur le roman de Torsepied d’Ellen Potter.

 

Torsepied-citation3

Tu aimes cette citations ?

 Épingle-la immédiatement sur Pinterest pour ne pas l’oublier.

 

Ce roman m’a surprise jusqu’à la fin. Moi qui le commençais au départ sans grande conviction, je ne pouvais soudain plus le lâcher.
Comme il est précisé dans le résumé de l’éditeur, l’un des trois enfants Cherchemidi raconte leur histoire. Je n’ai eu aucun mal à deviner, lequel ou laquelle c’était. (tu ne croyais quand même pas que j’allais te le révéler.) L’histoire est originale. Lorsque les enfants sont à “La folie” ont découvre un univers si particuliers qu’on a vraiment l’impression qu’ils sombrent eux-mêmes dans la folie.


Ce mini château, loué par leur tante, pourrait être un des personnages secondaires tant il a d’importance dans l’histoire. Construit pour les enfants Torsepied, il reflète parfaitement les rêves que peuvent avoir ces derniers. Comme un manège tout en haut d’une tour par exemple. Ou encore des oubliettes qui servent de dortoir, et bien d’autres surprises et originalités que je te laisse découvrir.

Cette résidence est en parfaite adéquation avec le caractère de la tante Haddie.


Les enfants Cherchemidi ont su me toucher chacun à leur façon. Je n’en ai pas préféré un plus que l’autre. La fragilité et la détresse d’Otto, qui veut protéger coûte que coûte le secret qu’il partage avec sa mère. Luccia et son caractère bien trempé, qui ne se laisse pas impressionner par ses frères, elle est à sa façon la présence féminine dont ils ont besoin. Elle veille sur eux, avec tendresse. Max, j’adore son côté futé et espiègle. J’ai parfois eu envie de juste le prendre dans mes bras et de le consoler.

 

Torsepied-citation4

Tu aimes cette citations ?

 Épingle-la immédiatement sur Pinterest pour ne pas l’oublier.

 

Comme le narrateur est l’un des enfants (non, je ne te dirais pas lequel) le style est particulier. Frais et drôle. J’ai adoré être prise à parti par ce dernier au cours de ma lecture. Cependant, les références aux cours de Monsieur Dupuis, pour écrire un bon scénario m’ont bien fait rigoler et restent mes moments préférés. Au départ, on peut avoir du mal avec le ton employé par Ellen Potter, mais après, on s’y fait vite, et il devient addictif. Tout est bien construit, après coup, on s’aperçoit des indices glissés ici et là comme des petits cailloux.
La seule chose que je pourrai reprocher à ce livre. C’est ça fin ouverte. Je ne serai décidément jamais fan de ce genre de chose. Cependant là encore, l’auteure a prévu les petits cailloux afin de nous permettre d’imaginer la suite. Je lui pardonne donc cette fin en demi-teinte.

 

Torsepied : En bref

 

Il ne vaut mieux pas faire comme moi, et juger le livre Torsepied Ă  sa couverture au risque de passer Ă  cĂ´tĂ© de ce dernier. Alors que je m’attendais Ă  une histoire un peu longuette et peu intĂ©ressante. Je me suis retrouvĂ©e avec un livre addictif, qui s’est rĂ©vĂ©lĂ© ĂŞtre une très bonne dĂ©couverte, mĂŞme s’il n’a pas Ă©tĂ© un coup de cĹ“ur. Sans doute Ă  cause de sa fin semis ouverte. (je ne suis pas fan des fins ouvertes.). Le style et l’univers sont particuliers un brin Ă©trange. C’est ce qui nous intrigue et fait qu’on n’a pas envie de poser le livre. Ce que j’ai particulièrement apprĂ©ciĂ© dans ce roman, c’est qu’on ne devine pas le dĂ©nouement, Ă  aucun moment. MĂŞme si les cinquante dernières pages nous mettent sur le bon chemin, cependant on ne comprend vraiment qu’au dernier moment. Lorsque j’ai refermĂ© le livre, j’ai vu tous les indices qu’Ellen Potter avait dissĂ©minĂ©e de-ci de-lĂ  au fil de l’histoire. J’adore ĂŞtre surprise, et ce roman a su me surprendre.

 

Toi aussi, ta liste d’envie avoisine les sommets de l’Himalaya, a un point tel que parfois, tu te demandes pourquoi tu as mis ce livre-là. Voici une petite infographie que tu peux épingler sur Pinterest, bien utile pour choisir ton achat, ou pour choisir un livre à offrir.

 

Torsepied-Infographie-Grandir-avec-les-livres

 Épingle-la immédiatement sur Pinterest pour ne pas l’oublier.

 

N’hésite pas à me dire en commentaire si tu as déjà lu Torsepied et ce que tu en as pensé. (mon blog se nourrit de commentaires, et moi, j’adore papoter).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  •  
  •  
  • 5
  •  
  •   
  •  

6 rĂ©ponses sur “Torsepied Pourquoi ce roman pour les 9-11 ans m’a surprise. đź“– Mon avis”

  1. Merci pour cette synthèse très bien faite 🙂 Personnellement je ne connaissais pas (jamais entendu parlĂ© mĂŞme) “Torse pied”. A dĂ©couvrir ! C’est dingue que tes amis aient “tous” donnĂ© ce livre…

    1. Oui, hein, surtout que comme toi, je n’en avais jamais entendu parler avant. Mais je ne regrette pas cette dĂ©couverte.

  2. Bonjour ! Moi, je trouve que la couverture a l’air de nous faire partager un univers Ă©trange, fantastique… tout ce que mon fils adore. Merci pour cette dĂ©couverte !

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥