Mademoiselle Papillon d’ Alia Cardyn

 

Mademoiselle Papillon d' Alia Cardyn

Papier (188 pages) existe également en livre numérique et en audiobook. Paru aux éditions pocket pour mon édition le 14 octobre 2021 

 

Résumé de l’éditeur :

Gabrielle, 30 ans, infirmière, s’occupe de grands prématurés dans un service de néonatologie intensive. L’univers de la jeune femme s’est réduit aux quelques mètres carrés de sa salle, la salle 79, où elle glisse lentement dans l’indifférence, lorsqu’elle découvre l’histoire de Mademoiselle Papillon.
En 1920, dans une France ravagée par la Première Guerre mondiale, cette infirmière de la Croix-Rouge est envoyée au dispensaire de Vraignes-en-Vermandois. Alors qu’elle tente de mener à bien sa mission, la vision des enfants qui succombent dans la rue l’obsède. Une ambition se forme et prend bientôt toute la place : elle doit bâtir une maison pour les protéger.
Lorsqu’elle franchit le seuil de la sublime abbaye de Valloires, Mademoiselle Papillon est convaincue d’approcher son rêve.

Mon avis :

Continuer la lecture de « Mademoiselle Papillon d’ Alia Cardyn »

Terminus Elicius de Karine Giébel

 

Terminus Elicius

Papier (249 pages) existe aussi en numérique. Paru aux éditions Pocket en 2020 pour mon édition. 1ère parution aux éditions Vie du rail en 2004 ; 2008 pour pocket.

 

Résumé de l’éditeur :

Istres-Marseille. Pour Jeanne, la vie est ponctuée par cet aller-retour ferroviaire quotidien entre son travail de gratte-papier au commissariat et la maison de sa mère. Elle attend néanmoins qu’un événement vienne secouer le fil de son existence : un regard, enfin, du capitaine Esposito ? La résolution, peut-être, de cette affaire de serial killer qui défraie la chronique phocéenne ? « Vous êtes si belle, Jeanne Si touchante et si belle. » Ce soir-là, une lettre, glissée entre deux banquettes, semble combler toutes ses espérances. Un peu trop, même. Car derrière le mystérieux soupirant se cache le meurtrier tant recherché par la police. Commence alors une correspondance amoureuse qui, pour Jeanne, n’aura de terminus qu’au bout de l’enfer…

 

Mon avis :

Continuer la lecture de « Terminus Elicius de Karine Giébel »