Nevermoor T3 Hollowpox de Jessica Townsend

Papier (631 pages) existe aussi en numérique et en audio– Paru aux éditions Pocket jeunesse le 16 septembre 2021

 

Résumé de l’éditeur :

 

À présent élève en deuxième année, Morrigane Crow a trouvé sa place à la Société magique Wundrous. Mais cette tranquillité relative tourne court quand elle se fait attaquer par un wunimal enragé. Or c’est loin d’être un cas isolé : bientôt, une véritable épidémie d’Hollowpox se déclare. Pour sauver Nevermoor, Morrigane n’a pas le choix : elle doit trouver un remède au plus vite !

Mon avis :

J’ai adoré les premiers tomes que j’avais téléchargé aussi bien en ebook qu’en version audio afin de pouvoir continuer ma lecture même pendant les trajets pour me rendre sur mon lieu de travail.

Honnêtement, j’ai même préféré le tome 2 au tome 1. Ce troisième tome « Hollopox » est beaucoup plus sombre que ses prédécesseurs je trouve. Mais il n’en demeure pas moins tout aussi captivant. J’ai fait le choix de le découvrir uniquement en version audio, car j’aime beaucoup l’interprétation d’ Helenna Coppejans.

 

C’était l’un des titres de la rentrée littéraire que j’attendais avec impatience.

 

Au début, tout comme Morrigane j’étais heureuse de voir qu’elle allait enfin être initiée aux arts Wundrous. J’étais impatiente de découvrir les passages concernant sa formation, car rappelons-le, hormis Morrigane il n’y a plus de Wunderer à Nevermoor, puisque le seul Wunderer encore en vie à ce jour a été banni de l’état libre. J’ai trouvé le processus ingénieux mais j’ai vite vu le piège qu’il pouvait contenir, piège dans lequel notre jeune héroïne n’a pas manqué de tomber. Heureusement elle a vite compris son erreur et ne s’est pas enlisée trop loin dans la solitude.

Parallèlement à son apprentissage des phénomènes étranges se produisent. Les Wunimaux semblent être atteint d’un étrange mal qui les rends agressifs avant de les vider complétement, dans le sens propre du terme. Pire, en revenant à eux les Wunimaux redeviennent de simples animaux. Là encore on voit arriver certains événements et pour l’un d’eux en particulier je redoutais le pire. Qui bien évidemment ne tarda pas à venir. Cela concerne l’un des nouveaux protagonistes, tout comme Morrigane je m’étais attachée à cette Wunimal. Morrigane a conscience que le fait d’être un Wunderer la rend exceptionnelle, n’écoutant que son courage elle n’hésitera pas à se mettre en danger afin de trouver le remède à l’épidémie de l’Hollopox. Vu comment ce tome 3 se termine, je peux vous assurer que j’attends le 4 avec tout autant d’impatience que j’en ai eu pour celui-ci.

Je n’ai pu cependant faire un rapprochement, (je vous rassure très infime), entre leur épidémie d’Hollopox et notre Covid. Surtout dans les réactions de la population, et de la façon dont le gouvernement de Nevermoor gère la crise. D’ailleurs puisqu’on en parle, la société Wundrous n’hésite pas une fois de plus à utiliser Morrigane comme si elle n’était qu’un simple pion. Je m’étais déjà posé la question à la fin du tome 2 sur les actes de cette fameuse société Wundrous, qui me semble bien souvent être plus néfaste qu’autre chose.

 

Une fois de plus j’ai été complétement happée par l’histoire. Par ses nombreux rebondissements. Certains que l’on devine, d’autre qui nous surprennent. Une fois de plus Jessica Townsend nous laisse avec une fin qui nous donne envie de nous jeter sur le tome précédent. Ce qui me fait encore sourire des semaines après avoir fini ma lecture, je me suis dit, lors de son dernier choix : « oh Morrigane, je crois bien que tu viens de faire une grosse erreur » avant même d’entendre la voix d’Helena Coppejans lire sensiblement la même chose.

 

 

 

Nevermoor T3 Hollowpox en bref

 

 

Une fois de plus Jessica Townsend nous offre un tome addictif. Les rebondissements s’enchaînent Morrigane ne sait plus où donner de la tête. Entre sa formation aux arts Wundrous, l’Hollopox qui détruit les Wunimaux, et la société Wundrous qui n’hésite pas à la jeter aux lions pour se protéger. J’ai adoré suivre tous ces événements. Voir évoluer Morrigane. Ce tome est certes plus sombre que les deux premiers, mais il est tout aussi passionnant.

Note : 18/20

A lire si vous aimez : Les héroïnes pleines d’avenir. Les romans à l’univers palpitant.

Fuyez si : Que les codes de la littérature jeunesse soient trop évident.

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
 
 
     

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥