Nevermoor T2 Le Wunderer la mission de Morrigane Crow de Jessica Townsend

Papier (528 pages) existe aussi en numérique et en audiobook – Paru le aux éditions Pocket Jeunesse le 03 octobre 2019

 

Résumé de l’éditeur :

 

Morrigane Crow a réussi. Elle a vaincu la malédiction, triomphé de toutes les épreuves et rejoint la Société magique Wundrous. Mais rien ne se passe comme elle l’aurait rêvé et son apprentissage à l’école se révèle un parcours semé d’embûches… Quand les membres de la Société disparaissent un à un, les soupçons se portent sur Morrigane…

 

Mon avis :

 

Le premier tome de cette nouvelle saga jeunesse étant un véritable page turner. Aussi dès la dernière tournée, je n’avais qu’une envie retrouver Morrigane, et le monde fabuleux de Nevermoor. Comme pour le tome 1 Les défis de Morrigane Crow j’avais téléchargé la version ebook et la version audiobook, pour les mêmes raisons. Je me suis replongé dans le bain de ce deuxième tome en écoutant quelques passages. Mes préférés en fait, mais shut faut pas le dire 😉

 

Enfin ça y est, Morrigane va faire son entrée dans la prestigieuse école Wundrous. C’est l’occasion pour l’auteure de nous en mettre plein les yeux. Une fois de plus Jessica Townsend nous fait un clin d’œil potteresque, cette fois avec le Poudlard expess mais façon girly. Dont l’accès est encore plus surprenant que pour le petit sorcier à lunette.

J’étais tout aussi impatiente que notre héroïne de pouvoir faire mon entrée dans cette prestigieuse école. Les explications de Mlle Ravy me mettant déjà l’eau à la bouche. Et que dire de cette visite guidée !

Malheureusement, ce qui en suivit me glaça le sang.

Que Morrigane est réussie les épreuves de sélection étaient une chose, qu’elle acquière la confiance des membres de la société et de ses camarades en était une autre.

 

À peine l’unité 919 dont Morrigane et ses camarades font partie se soude un peu, qu’un impitoyable maître chanteur se manifeste. Il menace de révéler le secret de leur classe si ses camarades n’exécutent pas ses exigences.

Autant dire tout de suite que ses connivence fût de très courte durée. Puisqu’il est bien entendu hors de question que le don de Morrigane soit connu publiquement.

Malheureusement pour Morrigane ce n’est qu’une toute petite partie de ses problèmes.
Je ne peux et ne vais pas vous en dire beaucoup plus pour ne pas vous spoiler.

 

Jessica Townsen nous éblouit avec sa ville de Nevermoon. Nevermoor a son propre caractère. Tour à tour magnifique, dangereuse, imprévisible.

 

Bien entendu les cours de cartographie de Nevermoor font partie de mes passages préférés.

Bien évidemment les autres passages que j’affectionne sont ceux se déroulant dans le musée. Je ne sais pas si je dois dire de la honte, ou du fantastique, en tous cas ce qui est sûr c’est qu’il est incroyable.

Je trouvais la couverture de ce second volume encore plus jolie que la précédente. La première représente la scène culte du soir du merveillon à l’hôtel Deucalion. Avant de lire le passage sur le musée, je tentais de deviner ce que cette dernière représentait. Je trouve que le choix est judicieux, car comme pour le premier tome qui illustre l’un des passages les plus marquant, sinon le plus marquant du tome. Celle-ci montre un moment stratégique de ce second volume.

 

J’aime toujours autant Morrigane Crow, même si par moment elle peut agacer, n’oublions pas qu’il s’agit d’une adolescente (de 12 ans). L’auteure Jessica Townsen a su parfaitement décrire ce moment difficile. Morrigane comme nombre de jeunes du même âge a ses moments que j’appelle les moments “personne ne m’aime”. Il faut dire que le comportement de maîtresse Bienné, la maîtresse initiatrice, n’est guère enclin à lui donner confiance en elle. Pas plus que son unique professeur qui ne cesse de lui rappeler combien les gens de son espèce son dangereux.

 

Bien entendu dans ce second tome Jupiter Nord brille par son absence, tout comme dans le premier tome. Ce qui a mes yeux le rend énigmatique. Est-il aussi bon qu’il y paraît ? Je pense qu’il y aurait matière à débattre sur son attitude.

Heureusement pour Morrigane, même si parfois elle a l’impression d’être seule (pas toujours facile d’être une paria), elle peut compter sur ses amis que sont Hawthorne Clémence et Jack les deux premiers restent fidèles au premier tome, je n’ai donc rien à ajouter, mais je reconnais que j’avais pris un mauvais départ avec Jack. C’est finalement un chic type qui je pense n’a pas encore montré son plein potentiel.

Il faut parfois se méfier des apparences, les gentils et les méchants ne sont pas toujours ce qu’ils semblent être. Preuve en est avec les professeurs Moutet et tortuewun. Dès lors, je me demande dans quelle catégorie finira par se placer le wunderer ? Est-il réellement l’ennemi de la société ?

 

 

 

Nevermoor T2 Le wunderer la mission de Morrigan Crow de Jessica Townsend en bref  

 

Pour conclure, je me suis une nouvelle fois plongée dans cette histoire avec délice. J’y ai retrouvé des personnages attachants, drôles ou caustiques. J’ai adoré suivre les différentes énigmes et rebondissements.
Mais rien de tout cela ne me préparait à la claque monumentale de la fin.
Cet univers m’a hanté pendant des jours à la fin de ma lecture des 2 premiers tomes. Je ne pouvais m’empêcher d’y penser. J’avais hâte que sorte le tome 3, et je n’ai pas résisté à l’envie de me replonger dans l’univers des deux premiers avant d’entamer le prochain opus.

Nevermoor est une saga passionnante et envoûtante, je reconnais cependant que certains mots peuvent être difficiles pour les enfants DYS, ou moins bons lecteurs. Je vous conseille alors vivement la version audio qui est de très très bonne qualité.

 

 

Note : 18/20

A lire si vous aimez Les héroïnes pleines d’avenir. Les romans à l’univers palpitant.

Fuyez si : les héros qui ressemblent à des anti-héros. Que les codes de la littérature jeunesse soient trop évident.

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
 
 
     

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥