Love et Olives de Jenna Evans Welch

Love et Olives de Jenna Evans Welch

Papier (504 pages) aux éditions Larousse le 29 septembre 2021

 

Résumé de l’éditeur :

 

Jenna Evans Welch, l’une des plus grandes romancières à succès pour la cible ados et young adults nous invite cette fois à découvrir la Grèce et plus particulièrement la perle des îles des cyclades : Santorin. Liv Varanakis quitte pendant les vacances d’été les Etats-Unis pour rejoindre son père, qu’elle n’a pas vu depuis 11 ans. Liv est censée aider son père et un jeune homme, Théo, à tourner un documentaire démontrant que la légendaire cité d’Atlantis aurait existé à Santorin. Mais ne l’a-t-il invité à Santorin que pour cette raison ?

Mon avis :

 

Olive n’avait que huit ans lorsque son père les abandonna elle et sa mère. Il était parti comme ça un jour, sans lui dire au revoir sans explications. Il ne restait de lui que 26 petites choses. 26 petites reliques qu’Olive gardait précieusement dans une boite. Se forçant de haïr son père aussi fort qu’elle l’avait adoré. Ce père qui lui avait préféré l’Atlantide, son plus grand rêve ! Du moins c’est ce qu’Olive tente de se persuader. Car sinon la vérité lui ferait trop mal.

 

La petite Olive qui idolâtrait autant son père que ce pays englouti qui ne cessait de les fasciner, fit place à Liv, une adolescente à l’image savamment étudiée. Une vie dans laquelle son père et encore plus l’Atlantide ne font pas partie. Aussi voit elle d’un très mauvais œil, le retour de ce dernier. Contrainte et forcée elle le rejoint en Grèce, il a besoin d’elle pour réaliser un documentaire pour National Géographique afin de prouver qu’il y a un rapport entre Santorin et l’île engloutie de l’Atlantide.

 

Olive va se confronter à ses souvenirs, et devoir oublier sa rancœur. Surtout que Théo, le fils de la compagne de son père va la pousser dans ses retranchements.

 

On comprend assez vite les véritables raisons qui ont poussé Nico Varanakis à faire venir Liv en Grèce. Si cette dernière n’était pas si nombriliste elle l’aurait sans doute compris bien plus tôt également.

 

Sans toutes ces longueurs dû à un nombre incalculable de répétitions, ce livre aurait sans doute été un coup de cœur. Car l’histoire est prenante, ou devrais-je plutôt dire les histoires. Celle bien entendu concernant le tournage du reportage sur l’île des Cyclades et son rapport à l’Atlantide, mais également l’histoire d’Olive et Nico Varanakis.

La plume de Jenna Evans Welch est fluide. J’ai pris plaisir à voir la jeune Olive évoluer malgré son caractère bien trempé, et son côté obstiné. Je reconnais que l’auteur a su me surprendre quant aux réponses apportées à mes questionnements notamment sur les véritables raisons qui ont poussé Nico Varanakis à abandonner femme et enfant.

Je regrette d’autant plus les longueurs dû à l’entêtement d’Olive que la fin est intense et bouleversante. Elle aurait gagné en intensité je pense avec moins de répétitions.

Malgré tout Olive est hyper attachante ainsi que le beau et charismatique Théo. J’ai bien aimé la sensibilité et la retenu de Nico le père d’Olive. En revanche je partage les sentiments de sa mère concernant son petit copain, je ne l’ai absolument pas apprécié.

Enfin Santorin m’a charmé avec ses maisons blanches, ses couchers de soleil, les eaux turquoise… Un véritable dépaysement. Et que dire de la librairie perdue de l’Atlantide ! Quelle ne fût pas ma surprise de découvrir qu’elle existait vraiment ainsi que ses deux couchettes suspendues.

 

Love et Olives de Jenna Evans Welch en bref

 

Love et Olives de Jenna Evans Welch aurait pu être un coup de cœur, si je ne lui avais pas reproché quelques longueurs dû aux répétitions concernant la rancœur qu’Olive porte (ou veut porter) à son père. Car les histoires parallèles de Santorin et de l’Atlantide sont aussi passionnantes que celle d’Olive et Nico Varanakis. Malgré tout on s’attache aux personnages et Jena Evans Welch a parfaitement su mettre en évidence le point de vue erroné d’une enfant de huit ans, qui inconsciemment s’invente une réalité afin de supporter plus facilement l’abandon, car la vérité était bien trop douloureuse.

Deux mondes perdus, la recherche de l’un permettra-t-il de retrouver l’autre ? Je vous laisse le découvrir en lisant ce livre passionnant qui nous offre en bonus des paysages sublimes ainsi qu’une librairie atypique.

 

Note : 18/20

A lire si vous aimez : les héroïnes qui évoluent. Les beaux paysages.

Fuyez si : vous n’aimez pas les livres où l’auteur se répète.

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
 
 
     

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥