Les canons du Fort Boyard de Mylène Lévesque

 

Les canons du Fort Byard de Mylène Lévesque

Papier (176 pages) Paru aux éditions du Panthéon le 12 octobre 2021

 

Résumé de l’éditeur :

Prisonnière d’une vie morne et ennuyeuse, Katia est appelée à participer à une mission décisive et inédite : avec ses compagnons, empêcher un navire chargé d’armes de quitter le port pour les côtes africaines… Pour ce faire, elle voyage dans le temps et se retrouve, en 1889, dans le corps d’Anaïs Bethany, jeune Rochelaise aventureuse. Katia parviendra-t-elle à changer le destin d’Anaïs et de ses pairs ?

Mon avis :

Après un premier chapitre qui m’a paru tomber comme un cheveu sur la soupe, j’ai été happée par cette histoire. En vérité ledit chapitre aura toute son importance dans la deuxième moitié du roman.

Katia est contactée par un mystérieux scientifique pour participer à une étrange expérience. Au départ j’ai trouvé que l’héroïne de Mylène Lévesque acceptait trop facilement. C’est ce qui m’a un peu dérangé, puis je me suis laissé prendre au jeu. Tout d’abord parce que l’idée était originale, Katia et les autres participants devaient remonter le temps en étant placés sous hypnose jusqu’en 1889, afin d’interagir sur le passé. Ensuite parce que les personnages sont attachants.

Les participants de cette étrange expérience n’ont pas été choisi au hasard, et s’ils ne se connaissent pas vraiment dans la vie moderne, il s’avère qu’ils se connaissaient tous en 1889.

La dynamique du roman est donnée par des chapitres plus ou moins courts et la fréquente alternance entre passé et présent.

On a qu’une hâte savoir si cette expérience fonctionnera.

L’écriture de Mylène Lévesque est fluide, elle va souvent à l’essentiel peut-être parfois un peu trop en ce qui me concerne. J’aurai bien aimé que certains passages soient plus fournis. Car même si j’ai beaucoup apprécié ma lecture, finalement j’ai ressenti une certaine facilité de retournement de situation. Etant habituée à la littérature jeunesse, où cette pratique est fréquente, ça ne m’a pas vraiment dérangé sur le coup. C’était plus après coup, comme s’il m’avait manqué quelque chose.

Cette approche d’immersion dans le passé est vraiment originale. Je venais de voir le fort de près pour la première fois lorsque les éditions du Panthéon m’ont proposé ce livre, alors comme une continuité à cet instant magique, j’ai bien évidemment accepté et je ne regrette pas, car Les Canons du Fort Boyard m’ont fait passer un très agréable moment.

Les canons du fort Boyard de Mylène Lévesque en bref

Avec les canons du fort Boyard Mylène Lévesque nous propose un retour dans le passé grâce à une méthode originale. Je me suis tout de suite attachée au personnage de Katia, mais également à ses camarades d’expérience. Les fréquents bons dans le passé et présent afin de connaître tous les tenants et aboutissants m’ont tenu en haleine. J’étais impatiente de savoir si nos héros pourraient mener à bien leur expérience, et ce qu’il en découlerait en définitive.

Mon seul regret, c’est le sentiment parfois d’avoir plus lu une nouvelle tellement tout s’enchaîne un peu trop facilement. Mais ne vous y trompez pas Les canons du fort Boyard étaient une belle découverte.

Note : 16/20

A lire si vous aimez : Les héroïnes à fort caractère.

Fuyez si vous n’aimez pas : les nouvelles, les histoires où tout est facile pour les héros.

Si je n’ai pas réussi à vous convaincre peut-être que l’interview de l’auteure vous y aidera Winking smile

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
 
 
     

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥