L’équarrisseur de Nadine Matheson

Papier (526 pages) existe aussi en numérique– Paru le aux éditions Seuil (cadre noir) le 07 octobre 2021

 

Résumé de l’éditeur :

 

Lorsque des morceaux de cadavres sont retrouvés sur les rives de la Tamise, l’inspectrice Anjelica Henley pense immédiatement à Peter Olivier, alias l’Equarrisseur, emprisonné à vie pour avoir démembré ses sept victimes. Elle l’a elle-même mis derrière les barreaux et en a payé le prix : poignardée, elle a failli y laisser la vie et a passé de longs mois ennuyeux derrière un bureau.

De nouveau sur le terrain, elle cherche à retrouver ce copycat dont les motivations sont opaques. Et le choix des victimes, incompréhensible.

Mais rapidement, Henley comprend que ce tueur lui adresse des messages tout à fait personnels.

Pour l’arrêter, Henley doit affronter ses propres démons et revivre en plus intense ce qu’elle a déjà éprouvé avec l’Equarrisseur.

Nadine Matheson est avocate pénaliste à Londres. L’Equarrisseur, premier volet d’une série, est d’ores et déjà un best-seller en Angleterre.

 

Mon avis :

Lorsqu’Anjelica Henley a mis Peter Olivier sous les barreaux elle ne pensait pas que deux ans plus tard, un nouveau « Equarrisseur » encore plus dangereux que le premier allait arriver. Comme souvent dans ces cas-là, l’élève dépasse le maître. Hors Peter Olivier le premier tueur en série surnommé l’Equarrisseur est du genre psychopathe narcissique. Il ne supporte donc pas qu’un tueur l’imite tout en prenant des initiatives personnelles. Ni que ce soit la seule victime qui est réussi à lui échapper qui s’occupe de l’affaire. Son « attachement » à Henley est à mis chemin entre la fascination et la rancœur. Deux sentiments généralement pas loin l’un de l’autre.

Anjelica Henley, elle, se voit contrainte de quitter le bureau dans lequel on l’avait installé, contrainte et forcée, à la suite des blessures infligées par Peter Olivier l’Equarrisseur en titre. Retour sur le terrain. Mais si les blessures physiques sont de l’histoire ancienne, cette nouvelle série de meurtre ravive bien plus douloureusement les blessures morales. D’autant plus que Henley n’est pas du tout soutenue par sa famille.

 

Un jeu du chat et de la souris, plutôt malsain, va s’opérer entre la jeune flic et l’équarrisseur.

 

Pas une minute Nadine Matheson ne laissera de répits à son héroïne. Pas plus qu’à son lecteur. L’intrigue est bien ficelée, l’auteure joue avec nos nerfs en nous distillant quelques infos sur la façon dont le nouvel assassin s’y prend. Et lorsqu’on se retrouve avec deux équarrisseurs en liberté, on se rend compte à quel point Peter Olivier est sadiquement malin. Avec l’équarrisseur on retient son souffle jusqu’à la dernière page.

 

L’Equarrisseur de Nadine Matheson est bien écrit, pour être un peu plus tatillonne je pourrais éventuellement reprocher parfois un excès d’informations notamment sur les grades de la police anglaise, mais honnêtement se serai juste pour trouver un point négatif.

J’ai adoré ce roman, l’intrigue de Nadine Matheson est digne d’un Maxim Chattam ! L’auteure aura su me surprendre, à aucun moment je n’ai découvert l’identité du deuxième Equarrisseur.

La quatrième de couverture nous promet une saga. Honnêtement la fin se tient, tout comme un retour de l’équarrisseur serai possible.

 

J’ai découvert en Nadine Matheson un nouvel auteur de thriller que je vais prendre plaisir à suivre.

 

 

L’Equarrisseur de Nadine Matheson en bref

 

Il y a bien longtemps que je n’avais pas lu un thriller aussi addictif que l’équarrisseur de Nadine Matheson. L’intrigue est bien ficelée. J’ai mené l’enquête en même temps qu’Anjelica Henley, j’avais enclenché mon esprit tordu cherchant la moindre faille, elle a fait tomber mes suspects potentiels les uns après les autres, et je n’ai absolument pas vu venir le dénouement.

 

Je remercie Babelio et les éditions seuil pour ce presque coup de cœur.

 

 

Note : 18/20

A lire si vous aimez les thrillers bien ficelés.

Fuyez si : vous n’aimez pas les scènes un peu gores.

 

Faites-vous en une idée plus précise grâce à sa page 99

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
 
 
     

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥