La route de Savannah Winds de Tamara McKinley

Papier (395pages) existe aussi en numérique et en audio– Paru aux éditions l’Archipel le 10 avril 2019

 

Résumé de l’éditeur :

 

Une terre lointaine aux nombreux secrets…

Quand Fleur apprend que son nom est couché sur l’héritage d’une tante qu’elle n’a jamais connue, elle ne peut qu’accueillir la nouvelle avec enthousiasme. En effet, sa relation amoureuse s’effrite et elle est prise dans l’étau d’un grave conflit familial.

À la lecture du journal de sa tante, qu’elle croyait disparu depuis de longues années, Fleur embarque pour un voyage à travers le temps, à la découverte du Gulf Country, dans le Nord-Est australien, entre savane et forêt, où se niche le ranch Savanah Winds. Mais ce dont Fleur ne se doute pas, c’est que ce qu’elle pourrait découvrir là-bas aura des répercussions dévastatrices sur sa vie…

Des années 1930 à nos jours, ce roman explore les liens familiaux, les rivalités et la force d’un amour qui dure.

Mon avis :

 

Si j’ai beaucoup aimé cette lecture à un point tel que j’ai eu du mal à lâcher mon livre sur le dernier quart, il n’en a pas été de même avec le début. Je me souviens jusqu’au chapitre 6 (oui désolé, je fais partie de ces personnes qui retiennent plus les chapitres que les pages, sans doute parce que je lis sur plusieurs supports) je me suis demandé si ce livre était vraiment fait pour moi, j’ai même relu par deux fois la quatrième de couverture. J’hésitais entre poursuivre et abandonner. Inutile de dire que si j’avais choisi la seconde option je l’aurai sans doute regretté. Avec ce début je me demandais vraiment où l’auteure voulait nous emmener. Pour une fois la quatrième ne révélait que l’essentiel !

J’ai eu un coup de cœur pour la couverture en cherchant des titres pouvant s’intégrer dans le pumpkin autumn challenge de cette année. Franchement vous ne trouvez pas qu’elle fait très automnale cette couverture !

Tamara McKinley tisse son intrigue avec la minutie d’un joueur d’échec qui place et déplace ses pions sur un échiquier. La trame est complexe, et on se fait mener par l’auteure d’un bout à l’autre. Si l’on voit venir certains événements gros comme une maison, notamment en ce qui concerne la nièce de Fleur, et le côté un peu plus fantastique du livre, qui par ailleurs s’intègre parfaitement à l’ambiance de ce livre. Rappelons que l’histoire se déroule majoritairement dans le bush Australien.

Il faut en revanche attendre la fin pour avoir toutes les réponses à nos questions. La principale étant bien entendu pourquoi Annie a laissé son héritage à Fleur et non à ses demi-sœurs.

La route de Savannah Winds est le premier titre que je lis de Tamara McKinley, mais je peux déjà vous dire que ce ne sera pas le dernier. Tant j’ai aimé les deux trames de l’histoire, celle d’Annie qui a dû se battre contre les éléments de ce désert australien, et celle de Fleur qui grâce à Annie va pouvoir mettre à jour son identité, en déterrant un à un les secrets de sa famille. Ils vont se délier petit à petit, tels des fils sur lesquels on tire en avançant dans notre lecture.

Ainsi bien sûr que la plume de l’auteure qui m’a fait voyager dans cette Australie ! Elle nous détaille tellement bien le caractère des personnages et les paysages qu’on à vraiment le sentiment d’y être. Sans pour autant que ce soit lourd ou long.

 

J’ai aimé voir évoluer les personnages, même si j’ai souvent craint que l’auteure choisisse la facilité. Je suis contente que l’attitude de Greg et Fleur au début du roman qui m’a tant agacé n’ai été qu’un point de départ qui devait leur permettre par la suite de « grandir » chacun à leur façon.

 

La route de Savannah Winds fait partie de ces romans que l’on referme le sourire aux lèvres.

 

 

La route de Savannah Winds de Tamara McKinley en bref   

 

Le début du roman est certes un peu long, le temps pour Tamara McKinley de placer les points essentiels qui se lieront comme une toile d’araignée. C’est tout à fait l’image que me donne l’intrigue de ce roman. Construite de façon minutieuse, même, si parfois certains événements sont trop prévisibles, d’autres en revanche sont plus inattendus ou juste là pour nous aiguiller vers une fausse piste. Un peu à la manière d’un bon roman policier. J’ai adoré !

Comme en plus la plume de Tamara McKinley nous offre à la fois énormément de détails sans pour autant être indigeste, on se retrouve complétement immergé dans ce désert Australien. Je dis souvent que les dyslexiques lisent en image. C’était tellement vrai avec ce roman que j’avais l’impression de visionner un film, si bien qu’à la fin de ma lecture je me suis demandé si je n’avais effectivement pas déjà vu une adaptation, mais en cherchant sur internet je n’ai rien trouvé.

Une excellente découverte.

 

Note : 17/20

A lire si vous aimez : Les secrets de famille qui se déterrent peu à peu.

Fuyez si : Les quêtes identitaires

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
 
 
     

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥