La collectionneuse d’histoires de Evie Gaughan

Papier (400 pages) existe aussi en numérique – Paru le 25 juin 2020 aux éditions Prisma

 

Résumé de l’éditeur :

 

1910, Thornwood, Irlande. Anna, une jeune femme qui vit à la ferme, se porte volontaire pour aider Harold Griffin-Krauss, un Américain cultivé, à collecter et traduire les  » fairy stories  » en anglais.
Mais les apparences sont trompeuses et Anna se retrouve bientôt au cœur d’un mystère qui menace l’avenir de la petite communauté et son mode de vie… 2010. Sarah, qui a finalement accepté que son mariage prenne fin, prend sur un coup de tête un vol pour l’Irlande et se retrouve dans un paysage de campagne où les traditions perdurent dans le village de Thornwood. Intriguée par le journal d’Anna qu’elle découvre et ses aventures avec Harold, Sarah ne peut s’empêcher de plonger dans la magie de ce village pittoresque. Mais serait-ce le nouveau départ dont elle a besoin, ou juste une multitude de questions qu’elle devra affronter de retour chez elle ?

 

Mon avis :

 

Après ma première découverte d’Emily Blaine j’étais à la recherche d’un autre roman de cette auteure, lorsque je suis tombée sur ce livre dans l’abonnement Kindle. Amazon le recommandait comme feel good, et l’auteur comme la reine du roman feel good. Le titre et le résumé m’ont tout de suite attiré. J’adore les histoires mêlant le passé et le présent. Cerise sur le gâteau il y avait même des histoires avec le petit peuple.

 

Autant le dire tout de suite, je n’ai pas été charmé à 100 % par cette lecture, de plus je n’ai pas eu le sentiment d’un livre feel good à proprement parler.

 

J’en attendais sans doute un peu trop. Ou mon esprit dérangé était encore parti dans des contrées bien à lui. Du coup j’ai trouvé dommage qu’il n’y a pas un réel rapport entre Sarah et Anna, sauf le fait que la seconde trouve le journal de la première cent ans plus tard quasiment jour pour jour. Par ailleurs j’ai trouvé Sarah terne et sans grand intérêt. En revanche j’ai aimé la voir évoluée au fil du roman, même si là encore je trouve que l’auteure n’a pas été assez en profondeur.

Sarah est accroc au journal d’Anna et à ce qui lui est arrivée. Je ne peux pas la blâmer puisque j’ai eu la même impatience qu’elle à suivre les aventures d’Anna, j’avais hâte de découvrir son secret ainsi que le dénouement de sa relation avec Harold Griffin Krauss, car il ne fait aucun doute que ce dernier soit sous le charme de la jeune fille de ferme. J’ai tremblé lorsque je l’ai vu se jeter tête la première dans la gueule du loup. J’avoue que j’ai eu vraiment peur pour elle.

Harold Griffin Krauss en tant qu’étudiant dans la prestigieuse école de Grande Bretagne veut rédiger un mémoire sur les fées et autres créatures du petit peuple. Pour cela il se met en quête d’histoires de témoignages et de légendes. Son but est de voir à quel degré les Irlandais croient aux fées et à leurs légendes. J’ai adoré ces divers témoignages aux histoires incroyables parfois pleines d’espoirs, parfois effrayantes.

 

Autre petit point négatif, j’ai trouvé que la fin était moins travaillée que le reste.

 

Malgré tout j’ai passé un bon moment en Irlande grâce à la collectionneuse d’histoire et au style fluet d’ Evie Gaughan.

 

La collectionneuse d’histoire en bref  

 

La collectionneuse d’histoire est un roman a deux voix où l’on suit d’un côté Anna jeune femme qui nous conte grâce à son journal ce qui lui ai arrivé en 1910 et de l’autre Sarah femme perdue, mal dans sa peau qui découvrira et lira le journal de la première. Sa lecture lui permettra d’évoluer et de se reconstruire.

Si j’ai beaucoup aimé Anna et son histoire, Sarah en revanche m’a moins touché.

Mais le plus de ce roman ce sont toutes les histoires du petit peuple.

Bien qu’Amazon le conseil en lecture feel good je ne trouve pas que cette dernière soit à proprement parler un véritable livre feel good, cependant il est intéressant de voir combien la lecture de Sarah lui aura été positive.

 

Note : 15/20

A lire si vous aimez : les histoires de petits peuples. Les héroïnes qui évoluent.

Fuyez si : vous avez envie d’un véritable livre feel good.

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
 
 
     

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥