C’est lundi que lisez-vous #8

Ce rendez-vous du « C’est lundi, que lisez-vous ? » fut initiĂ© par Mallou qui s’est inspirĂ©e de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Il a depuis Ă©tĂ© repris par I believe in Pixie dust.

Le principe du c’est lundi que lisez-vous est simple : chaque lundi, je rĂ©ponds Ă  3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine passĂ©e ?

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

Que vais-je lire ensuite ?

 

C’est lundi que lisez-vous ?La semaine passĂ©e j’ai Fini


Les plus beaux contes d’Andersen

Contes-d-Andersen

Résumé :

Les contes d’Andersen, qui n’en a jamais entendu parler ? Son Ɠuvre fait partie de l’imaginaire collectif. Elle traverse les Ă©poques sans prendre une ride et touche toutes les gĂ©nĂ©rations, aussi bien les enfants que les adultes.
Ses histoires les plus cĂ©lĂšbres, telles que La Petite SirĂšne, La BergĂšre et le Ramoneur, La Reine des Neiges ou Le Montreur de marionnettes sont rĂ©unies dans ce volume, pour vous plonger dans un univers fascinant mĂȘlant le rĂȘve, la magie, l’émotion et le suspense.
Il ne tient qu’à vous d’entrer dans ce monde merveilleux et palpitant

Un superbe recueil rassemblant les plus beaux contes d’Andersen
 Un incontournable ! Un chef d’Ɠuvre classique : les histoires les plus cĂ©lĂšbres de Hans Christian Andersen sont rassemblĂ©es dans cet ouvrage. La petite sirĂšne, La reine des neiges, l’intrĂ©pide soldat de plomb, la bergĂšre et le ramoneur
 Un des chefs d’Ɠuvres des fables et des contes classiques Ă  lire et Ă  redĂ©couvrir en famille.

Tu peux lire mon bref avis sur Instagram ou sur la Page Facebook

 

C’est lundi que lisez-vous ?La semaine passĂ©e j’ai  lu:

 

Sans aller Ă  l’école, je suis devenu Mangaka de Syoichi Tanazono

sans-aller-Ă -l-Ă©cole-je-sui-devenu-mangaka

Résumé :

 

Le jeune Masatomo aurait pu avoir une vie normale : jusqu’à son entrĂ©e Ă  l’école primaire, il Ă©tait en effet un petit garçon plutĂŽt jovial. Mais hĂ©las, en premiĂšre annĂ©e, et peu de temps aprĂšs la rentrĂ©e, sa trop colĂ©rique enseignante lui donne un gifle particuliĂšrement violente, et pas du tout justifiĂ©e. DĂšs lors, la spirale infernale commence pour Masatomo, qui n’ose plus retourner Ă  l’école : peur du regard d’autrui et des rumeurs, incapacitĂ© Ă  sortir de chez soi, difficultĂ©s d’intĂ©gration
 Tous les ans, malgrĂ© les efforts de ses parents, mais aussi de nombreux professeurs et pĂ©dagogue, il n’arrivera jamais Ă  suivre une scolaritĂ© “normale”. PrĂ©fĂ©rant passer ses journĂ©es chez lui, Ă  copier des dessins de Dragon Ball
 Et si, au fil des pages, une vocation salvatrice Ă©tait en train de naĂźtre ?

Tu peux lire mon bref avis sur Instagram ou sur la Page Facebook

 

Robinson Crusoé

Robinson-Crusoé-T1

Résumé :

AprĂšs quelques premiĂšres expĂ©ditions, Robinson CrusoĂ©, marin d’York, s’embarque pour la GuinĂ©e le 1er septembre 1659. Mais le bateau essuie une si forte tempĂȘte qu’il dĂ©rive pendant plusieurs jours et finalement fait naufrage au nord du BrĂ©sil. Seul survivant, Robinson parvient Ă  gagner une Ăźle situĂ©e au large de l’OrĂ©noque oĂč il va peu Ă  peu s’assurer une subsistance convenable : il y restera prĂšs de vingt-huit ans, d’abord seul, puis accompagnĂ© d’un fidĂšle indigĂšne qu’il baptise Vendredi.
InspirĂ© de l’aventure rĂ©elle d’un marin Ă©cossais, le roman que Defoe fait paraĂźtre en 1719 connaĂźt un succĂšs foudroyant qui ne s’est plus dĂ©menti. Si James Joyce fera plus tard de Defoe le ” pĂšre du roman anglais “, ce n’est pas seulement que l’auteur innove en prĂ©tendant offrir un authentique manuscrit retrouvĂ© par l’Ă©diteur. C’est aussi qu’il crĂ©e un hĂ©ros diffĂ©rent : homme ordinaire qui raconte son histoire extraordinaire simplement, comme il l’a vĂ©cue, Robinson touche tous les lecteurs. Et cette histoire devient un mythe que d’innombrables Ă©crivains s’attacheront Ă  rĂ©crire.

 

Je dois reconnaĂźtre que le dĂ©but est un peu nian nian. Mais un coup le naufrage, ce roman m’a complĂ©tement envoĂ»tĂ©. Je me suis rendue compte Ă©galement que je l’avais confondu avec celui de mon enfance, “Le robinson Suisse”.  Il m’a d’ailleurs donnĂ© envie de le relire. Je trouve Ă©trange qu’aucun de mes amis ne l’a mentionnĂ© dans leur liste des incontournables, car lors de ma lecture, il avait Ă©tĂ© un vĂ©ritable coup de cƓur, et je l’ai relu deux ou trois fois par la suite.

Toutefois j’apprĂ©cie le roman de Daniel Defoe maintenant, car j’y vois les subtilitĂ©s tels que la loi de l’attraction et autres sous entendus. Mais je ne pense pas qu’adolescente j’aurais eu les mĂȘmes connaissances et que ce livres me plaise autant.

 

 

C’est lundi que lisez-vous ?La semaine passĂ©e j’ai continuĂ© :

 

Tugdual de Anne Plichota et Cendrine Wolf.

Tugdual-Tome-1-les-coeurs-noirs

Il me reste 200 pages pour le finir. C’est mon livre de chevet, et je dois dire que le soir je m’endors assez vite, du coup j’avance doucement, mĂȘme s’il me plaĂźt toujours autant.

 

Le Passageur Tome 1 Le Coq et l’Enfant de Mell Andoryss

le-passageur-tome-1-le-coq-et-l-enfant

Je n’en ai lu qu’une trentaine de page, je le lis essentiellement au travail en attendant les clients. Trop tît pour en parler.

 

C’est lundi que lisez-vous ? En ce moment je suis plongĂ©e dans :

 

Sans surprise Tugdual et le passageur m’accompagneront durant la semaine.

Tugdual-Tome-1-les-coeurs-noirs

Résumé :

Serendipity, petite ville du sud des États-Unis. Tugdual, dix-huit ans, fait partie d’une famille pas tout Ă  fait comme les autres : comme lui, Mortimer, son frĂšre de dix-sept ans, et ZoĂ©, sa sƓur de seize ans, sont dotĂ©s de pouvoirs surnaturels qu’ils doivent dissimuler. Mais un autre secret pĂšse encore plus lourdement sur leur cƓur : ils exercent malgrĂ© eux une attraction irrĂ©sistible sur les autres. Et, bien pire, cette attraction est mortelle pour ceux qui la subissent. En dĂ©pit de leur prudence, ils vont bientĂŽt dĂ©couvrir que d’autres connaissent leur secret. DerriĂšre une apparente bienveillance, qui sont-ils ? Alors qu’une vĂ©ritable organisation se met en place autour d’eux et que leur mal continue de les ronger, ils font nĂ©anmoins leur possible pour vivre comme n’importe quels ados. Mais quand l’amour s’en mĂȘle, les choses se compliquent dangereusement


 

le-passageur-tome-1-le-coq-et-l-enfant

Résumé :

MatĂ©o n’aurait jamais dĂ» hĂ©riter du don de sa mĂšre.
Il n’aurait jamais dĂ» entendre les pleurs des fantĂŽmes.
DĂ©sormais, il n’a d’autre choix qu’accepter son hĂ©ritage
 ou sombrer dans la folie !
C’est au temps de la Commune, au milieu des horreurs de la semaine sanglante, qu’il dĂ©bute son apprentissage

MatĂ©o Soler sait que les fantĂŽmes existent. Il le sait parce que sa mĂšre en a aidĂ© des dizaines Ă  trouver le repos, jusqu’à ce qu’elle-mĂȘme meure, des annĂ©es auparavant. Ce que le jeune garçon ne pouvait pas deviner, par contre, c’est qu’il hĂ©riterait de son pouvoir. Devenu Passageur Ă  son tour, le voilĂ  contraint de lutter contre un trushal odji, une Ăąme affamĂ©e. Pour s’en libĂ©rer, MatĂ©o n’a d’autre choix que de rejoindre l’ñme dans son Ă©poque d’origine afin d’y apaiser sa mort. Mais alors qu’il est propulsĂ© au temps de la Commune et au milieu des horreurs de la semaine sanglante, il comprend que sa tĂąche ne sera pas si facile


 

Hier matin, je n’ai pas rĂ©sistĂ© et j’ai tĂ©lĂ©chargĂ© le tome deux de Robinson CrusoĂ©, il m’accompagnera donc durant cette semaine, Ă©galement.

Robinson-Crusoé-T2

Résumé :

AprĂšs quelques premiĂšres expĂ©ditions, Robinson CrusoĂ©, marin d’York, s’embarque pour la GuinĂ©e le 1er septembre 1659. Mais le bateau essuie une si forte tempĂȘte qu’il dĂ©rive pendant plusieurs jours et finalement fait naufrage au nord du BrĂ©sil. Seul survivant, Robinson parvient Ă  gagner une Ăźle situĂ©e au large de l’OrĂ©noque oĂč il va peu Ă  peu s’assurer une subsistance convenable : il y restera prĂšs de vingt-huit ans, d’abord seul, puis accompagnĂ© d’un fidĂšle indigĂšne qu’il baptise Vendredi.
InspirĂ© de l’aventure rĂ©elle d’un marin Ă©cossais, le roman que Defoe fait paraĂźtre en 1719 connaĂźt un succĂšs foudroyant qui ne s’est plus dĂ©menti. Si James Joyce fera plus tard de Defoe le ” pĂšre du roman anglais “, ce n’est pas seulement que l’auteur innove en prĂ©tendant offrir un authentique manuscrit retrouvĂ© par l’Ă©diteur. C’est aussi qu’il crĂ©e un hĂ©ros diffĂ©rent : homme ordinaire qui raconte son histoire extraordinaire simplement, comme il l’a vĂ©cue, Robinson touche tous les lecteurs. Et cette histoire devient un mythe que d’innombrables Ă©crivains s’attacheront Ă  rĂ©crire.

 

C’est lundi que lisez-vous ? Mes prochaines lectures

 

Lorsque j’aurais fini Tugdual, en attendant d’avoir la suite, j’ai toujours l’intention de lire Cogito de Victor Dixen

Cogito-victor-dixen

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

14 rĂ©ponses sur “C’est lundi que lisez-vous #8”

  1. Bonne semaine de lecture ! Pour ma part je suis plongĂ©e dans un super roman amĂ©ricain de Jonathan Dee, j’adore sa plume. Bises !(ps : impossible de t’envoyer un mail, je dois avoir un souci sur ma boite, grrr, mais tout va bien. Si ça marche pas je t’enverrai un MP sur Insta).

    1. Ah Jonathan Dee, je ne pense pas l’avoir dĂ©jĂ  dĂ©couvert au travers de ses Ɠuvres. Bonne semaine ma Roseleen. Bises.

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♄