C’est lundi que lisez-vous #2

C'est lundi

Ce rendez-vous du « C’est lundi, que lisez-vous ? » fut initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Il a depuis été repris par I believe in Pixie dust.

 

Le principe du c’est lundi que lisez-vous est simple : chaque lundi, je réponds à 3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu cette semaine :

 

J’ai fini le tome 1 Les DIY de Maélie, des papillons dans le ventre.

Les-DIY-de-Maélie-T1-Des-papillons-dans-le-ventre

Une chouette lecture, mine de rien ce livre au style très jeunesse a l’accent Québécois, traite de sujet grave comme le harcèlement scolaire, mais également celui que l’on rencontre sur les réseaux sociaux. Maélie est une héroïne attachante, au passé compliqué. Une chose est sûre je lirai la suite avec plaisir. De plus je rachèterai ce premier tome en version papier, si je le trouve (il semble que la trilogie soit dure à trouver en France). Car c’est tout à fait le genre de livres que j’aimerai mettre dans le coin bibliothèque du salon thé librairie.

Résumé :

Bon, salut tout le monde ! Super contente de voir que vous avez été plusieurs à réagir à ma demande et à m’envoyer des questions. Étant donné que vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre, je crois qu’il était temps que je fasse une foire aux questions, plus connue sous le nom de FAQ!
En fait, il y a une raison bien particulière pour laquelle j’ai eu envie de faire cette FAQ. C’est que… je dois vous avouer quelque chose. Premièrement, ce n’est pas la première chaîne You Tube que je démarre. Mais j’ai dû fermer l’autre parce que j’ai subi beaucoup d’intimidation, à mon ancienne école.
Je sais que je ne suis pas la seule à en vivre, et c’est pour éviter que ça vous arrive que j’en parle aujourd’hui. Je crois que l’important, c’est de jamais baisser les bras. Et de pas avoir honte.

 

J’ai fini d’écouter

Le-petit-prince-de-Saint-Exupéry

Le petit prince de Saint-Exupéry. Audiobook des éditions Gallimard. Enfant par deux fois, j’étais passée complétement à côté de ce livre. En réalité je l’apprécie beaucoup plus maintenant que je suis adulte. Même sans y voir toutes les subtilités cachées. C’est Bernard Giraudeau qui en est le lecteur, et je trouve sa performance excellente.

 

J’ai lu

Dans-l-intimité-de-Marie

Dans l’intimité de Marie de Shûzô Oshimi  aux éditions Akata. Un manga seinen.

Ce manga dormait bien sagement dans PAL depuis 2 ans. Je dois dire que je l’avais totalement oublié. Et pourtant j’avais tort.
J’ai passé un bon moment avec ce livre. Qui finalement c’est révélé être une bonne découverte. Le seul point noir, c’est d’ignorer pourquoi Isao se retrouve dans le corps de Marie. J’ai tout autant apprécié les graphismes que l’histoire. Les réactions d’Isao face à ce qui lui arrive sont logiques par rapport à la situation. Cela donne même parfois des passages cocasses. Je continuerai avec plaisir cette saga.

Résumé : Quand Isao komori est allé à Tokyo pour suivre ses études à l’université, il s’imaginait déjà une nouvelle vie de rêve : jeune adulte indépendant, avec tous ses potes de fac… Mais sans vraiment comprendre comment ni pourquoi, le voilà déjà seul. Désabusé, il finit par vivre cloîtré chez lui. Son seul petit plaisir est d’aller à la supérette du quartier, pour y admirer la magnifique lycéenne qui s’y rend tous les jours. Mais un soir, alors que comme d’habitude, il la suit jusqu’à chez elle, un curieux événement se produit : la lycéenne remarque sa présence et… Isao se réveille alors, un matin comme les autres, dans la peau de la jeune fille ?! Il devra désormais se faire passer pour Marie, la fille la plus populaire du lycée ! Un nouvel enfer quotidien commence pour le jeune homme, tandis qu’une énorme question subsiste : puisqu’il est entré dans le corps de Marie, où est passé l’esprit de la jeune fille ?

J’ai lu

Moby-Dick

Moby Dick d’Herman Melville Texte abrégé au livre de poche.

Quelques longueurs, mais nécessaire à l’histoire. Par bien des côté cela m’a rappelé “Le vieil homme et la mer”, qu’honnêtement je préfère. Par contre j’ai adoré la rencontre entre Ismaël notre narrateur et Quequeg “un sauvage des mers du sud” de plus doublé d’un cannibale ! Et harponneur émérite. Mine de rien l’auteur passe un message sur l’amitié qui naît de cette rencontre, ne pas se fier aux apparences. D’ailleurs je me suis bien plus attaché à Quequeg, qu’au personnage principal ou au capitaine. Je trouve  assez osé d’écrire une chasse à la baleine, de plus avec autant de détails, pour l’époque où il a été publié. Ce que j’ai apprécié dans le style de Herman Melville, c’est l’explication brève des termes techniques afin que le lecteur se fasse une idée de ce dont il s’agit.
J’ai bien apprécié ce texte, mais je ne suis pas fan des scènes de chasses.

Résumé : Moby Dick, la terrible baleine blanche ! Depuis qu’elle l’a privé d’une jambe, le capitaine Achab s’est juré de se venger. Ignorant tous les présages funestes, il entraîne pendant de longs mois l’équipage du Pequod dans une folle poursuite à travers les océans.

 

Je suis en train de lire :

 

Le tome 5 d’Oksa Pollock d’Anne Plichota et Cendrine Wolf aux éditions XO en lecture commune. Dans le livre intégrale 2

Oksa-Pollock-Tome-5-Le-règne-des-félons-
Couverture format poche du T5
Oksa_Pollock-l-intégral-T2
Couverture de l’intégrale T2

 

La jeune Gracieuse et une partie des sauve qui peut sont de retour à du dehors.

Résumé :

Oksa et les Sauve-Qui-Peut sont de retour dans la maison londonienne des Pollock, au grand soulagement des Refoulés. Mais Orthon et ses fils se sont glissés parmi eux lors de la traversée du portail d’Édéfia.
Alors que les Sauve-Qui-Peut entreprennent de soigner Gus et Marie en danger de mort, Orthon met en place une véritable armée sur une plate-forme au large du Groenland. Son but : infiltrer les principaux gouvernements pour prendre le pouvoir par la manipulation, le chantage et la soumission psychologique. Parallèlement, dans sa mégalomanie, il utilise à sa guise son fils biologique, Tugdual.
Déterminée comme jamais, Oksa va se lancer dans cette redoutable aventure, alors que son coeur est soumis à rude épreuve, partagé entre l’espoir de sauver Tugdual et l’évolution de ses sentiments envers Gus.

Je lis également

Torsepied-Ellen-Potter

Torsepied D’ellen Potter aux éditions Alice

C’est un roman assez étrange, mais j’aime beaucoup cette lecture. Il fait partie de ma liste des incontournables.

 

Résumé : “Comme j’ai déjà écrit toute l’histoire, autant aller jusqu’au bout et me coltiner moi-même le résumé… Papa a encore dû nous quitter pour peindre le portrait d’un énième souverain déchu. La bonne nouvelle, c’est qu’il nous a envoyés chez sa cousine Angela à Londres et pas chez cette affreuse Mrs. Carnival et son furoncle. La mauvaise, c’est qu’Angela était en fait… A Berlin ! Et pourquoi notre mère ne pouvait-elle pas nous garder ? Eh bien, parce qu’elle a mystérieusement disparu il y a plusieurs années – d’ailleurs, depuis, tout le village nous regarde bizarrement, un peu comme si on était responsables. Après quelques frayeurs lors de l’exploration de la capitale anglaise, nous, les enfants Cherchemidi, avons décidé de prolonger l’aventure chez notre grand-tante Haddie, à Somnol-sur-Mer, en attendant le retour de notre père. Somnol-sur-Mer, c’est aussi la ville de l’étrange famille Torsepied et les plus folles rumeurs circulent à propos de leurs enfants… Il me semble indispensable d’enquêter nous-mêmes à ce sujet.

Autre lecture commune

Nana-ZOLA

Nana de Zola au éditions Le Livre de Poche.

Mon préféré des Rougon Macquart. Je dois en être à ma 4e relecture.

Résumé : Zola brûlait d’écrire Nana. “Je crois que ce sera bien raide. Je veux tout dire, et il y a des choses bien grosses. Vous serez content de la façon paternelle et bourgeoise dont je vais peindre les bonnes “filles de joie”. En fait de joie, l’actrice, Nana, dévore les hommes, croque les héritages et plonge les familles dans le désespoir. Belle et prodigue, elle mène une danse diabolique dans le Paris du Second Empire, le Paris des lettres, de la finance et du plaisir. En se détruisant elle-même, elle donne le coup de grâce à une société condamnée, détestée par Zola. Neuvième volume de la série des Rougon-Macquart, Nana est le plus enivrant d’érotisme et de passion déchaînée.

 

Ce que je lirai ensuite

Je piocherai dans ma PAL de mai, pour le moment je ne sais pas avec quel livre.

 

Et vous que lisez-vous ? Je vous souhaite une semaine riche de lecture ♥

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

10 réponses sur “C’est lundi que lisez-vous #2”

    1. Coucou Gilwen, c’est vrai que les éditions Akata ont souvent de très bon manga. Par contre sa note sur LA m’a surprise, comme quoi il vaut mieux se faire son propre avis 🙂

  1. Coucou ! Chouettes, tes lectures ! Tu m’as donné envie de relire Nana..j’adore les Rougon-Macquart, particulièrement “Au bonheur des dames”, tu l’as lu ? Bises et belle semaine livresque !

    1. Coucou ma Rozie, bien sûre que je connais, après Nana, c’est mon préféré avec Docteur Pascal. Bises et belle semaine à toi également ♥

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥