Bilan du mois (septembre 2021)

 

Bilan du mois
Septembre 2021

 

Lorsque je tenais le blog « Les livres de Mickaéline », il y avait deux articles que vous plébiscitiez, le « C’est lundi, que lisez-vous », et le « bilan mensuel ». Je ne sais pas si je reprendrai le premier, mais j’avais envie de reprendre le bilan mensuel. Une façon pour moi, comme pour vous, de voir de façon synthétique mes lectures, les livres sur lesquels il me reste à vous donner mon avis, et vous remettre le lien vers ceux déjà chroniqués. Bon ce mois-ci, j’avoue de ce côté-là pas grand-chose à faire, vu que je n’en n’ai encore chroniqué aucun.

Je me suis installée en Vendée, il y a de ça maintenant 4 mois, et depuis tout ce temps, je vivais encore plus ou moins dans les cartons. Une partie de mes livres était non déballée à la maison, l’autre dans mon garage, et beaucoup de caisses sont encore chez ma mère. C’est vous dire ! A la fin de la saison estivale j’ai eu un déclic, j’ai soudain pris conscience que mon rêve c’était bel et bien réalisé et que je restais là. Aussi mon mois de septembre a surtout été consacré à installer l’appartement, à réorganiser ce dernier pour qu’il soit plus fonctionnel sans être trop surchargé malgré la quantité de livres.

 

Mais assez blablaté life et passons aux choses sérieuses.

Ce mois-ci j’ai découvert 3 romans, fini 1 lecture, fait une relecture, 0 graphiques, le tout pour un total de 1 824 pages bien loin de ce que je faisais avant ma grande pause littéraire, mais je suis tellement contente que ma passion soit revenue !!!

 

Je vous laisse découvrir le tout en image 😊

Livre fini

La crêperie des petits miracles de Emily Blaine

 

 

Il me restait 200 pages pour le terminer

 

Adèle a tout quitté : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé.

 

En bref : On me parle tellement souvent de cette auteure que je suis contente de l’avoir enfin découverte, j’ai passé un excellent moment avec les personnages, on ne peine pas à s’attacher à eux, autant avec les principaux que les personnages secondaires.

 

Livre relu

Hunger Games de Suzanne Collins

 

Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ?
Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an.
Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé…
Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l’antenne. Calcul ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

 

En bref : J’avais adoré la trilogie lorsque je l’avais lu la première fois. J’ai envie de la redécouvrir avant de lire le préquel. Je me suis aperçu combien ma mémoire était sélective et avait occulté certaines scènes. Bon heureusement la trame principale était restée.

 

Livre écouté

 

Lorsque je n’arrivais plus à me concentrer pour lire, suite au décès de mon mari, j’avais tenté les audios book, mais sans plus de succès, cela fait plusieurs mois que je paye l’abonnement sans utiliser mes crédits. Etrangement je prends beaucoup plus de plaisir maintenant qu’à l’époque, c’est une expérience différente, mais qui me permet de découvrir encore plus de livres 😊

Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 1

 

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies ? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu’à suivre les dernières instructions qu’a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle…

 

En bref : J’ai égaré ma version papier, je pense qu’elle doit être restée dans les caisses chez ma mère, toute fois est il que j’avais inscrit ce titre pour le Pumpkin Autumn Challenge, et comme j’avais des crédits audios non utilisés… J’ai ce titre dans ma PAL depuis des années, je ne sais pas pourquoi plus j’ai tardé à le lire, moins j’avais envie de le lire, me donnant en plus une image totalement erronée de ce dernier. Allez savoir pourquoi mon imagination débordante en avait fait un livre d’horreur !? J’ai évidemment pris un plaisir énorme à le découvrir. La voix de Benjamin Jungers est agréable à écouter. L’accent qu’il a donné au psy m’a fait beaucoup rire, ainsi que son palmarès de voix de l’Estre qui suit Jacob.

 

Livres lus

Abonnement Kindle

 

Même si j’ai une liseuse, j’avais remarqué il y a quelques années que certains livres numériques ne sortaient pas en epub, alors oui je sais que l’on peut les transformer d’un format à un autre, mais honnêtement cela dépasse mes compétences. Lorsque je ne suis pas certaine qu’un livre va me plaire au point de l’avoir dans ma bibliothèque j’aime l’emprunter, ainsi je ne surcharge ni mon 28m2 ni la mémoire de ma liseuse. 😊

La collectionneuse d’histoire d’Evie Gaughan

 

 

1910, Thornwood, Irlande. Anna, une jeune femme qui vit à la ferme, se porte volontaire pour aider Harold Griffin-Krauss, un Américain cultivé, à collecter et traduire les  » fairy stories  » en anglais.
Mais les apparences sont trompeuses et Anna se retrouve bientôt au coeur d’un mystère qui menace l’avenir de la petite communauté et son mode de vie… 1910. Sarah, qui a finalement accepté que son mariage prenne fin, prend sur un coup de tête un vol pour l’Irlande et se retrouve dans un paysage de campagne où les traditions perdurent dans le village de Thornwood. Intriguée par le journal d’Anna qu’elle découvre et ses aventures avec Harold, Sarah ne peut s’empêcher de plonger dans la magie de ce village pittoresque. Mais serait-ce le nouveau départ dont elle a besoin, ou juste une multitude de questions qu’elle devra affronter de retour chez elle ?

 

En bref : J’ai attendu un mystère impatiemment, qui n’est jamais arrivé, j’ai été assez déçue par la fin de ce roman. Alors que l’histoire m’avait totalement captivé plus j’approchai de la fin, plus j’étais déçue, je ne peux pas dire que l’auteure est bâclée cette dernière en y réfléchissant après coup, mais malheureusement c’est le sentiment que j’en ai eu sur l’instant.

 

La charmante librairie des jours heureux de Jenny Colgan

 

Et si cette petite librairie dans les Highlands écossais était le secret du bonheur et d’une nouvelle vie ? Un feel good book enthousiasmant ! Nina est fière de travailler à la bibliothèque de Birmingham, mais elle se rend compte qu’au lieu de vivre au milieu des livres qu’elle adore, elle passe surtout son temps dans l’arrière-salle à faire de l’informatique. Tout ce qui faisait sa joie a disparu et lui manque terriblement : le contact avec les gens, papoter avec les habitués, s’assurer que chaque lecteur va trouver le livre qui lui convient… C’est alors qu’elle répond à un projet un peu fou. Et si elle montait une petite librairie itinérante dans les Highlands écossais ? Un minuscule stock de livres, mais pas d’ordinateur ! Et qui sait, malgré le froid rigoureux, peut-être trouvera-t-elle un nouveau sens à sa vie dans cette communauté chaleureuse ?

 

En bref : J’avais besoin d’un livre feel good pour le Pumpkin Autumn Challenge, ‘La collectionneuse d’histoire aurait dû entrer dans cette catégorie, mais malheureusement pour moi, ce n’en a pas été le cas en refermant mon livre. En revanche j’ai adoré suivre Nina dans ses projets de librairie ambulante. Ce livre est bien évidemment une ode à la lecture, et de nombreuses références y sont incluse. Nina a ce côté un peu rêveur qu’ont les grands lecteurs et bons nombres d’accros à la lecture se retrouveront en elle. Je n’en ai pas fait exception 😉

Livres lus dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge  : 4 / 14

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥