Après de Stephen King

Après de Stephen King
J’ai découvert la version audio de Après de Stephen King

 

Papier 330 pages) existe aussi en numérique et en audiobook. Paru aux éditions Albin Michel le 3 novembre 2021

 

Résumé de l’éditeur :

Grandir, c’est parfois affronter les démons qui vous hantent.
Jamie n’est pas un enfant comme les autres : il a le pouvoir de parler avec les morts. Mais si ce don extraordinaire n’a pas de prix, il peut lui coûter cher. C’est ce que Jamie va découvrir lorsqu’une inspectrice de la police de New York lui demande son aide pour traquer un tueur qui menace de frapper… depuis sa tombe.
Obsédant et émouvant, le nouveau roman de Stephen King nous parle d’innocence perdue et des combats qu’il faut mener pour résister au mal.

Mon avis :

Serais-je revenue à mes premiers amours en ce début d’année 2022 ? Il faut croire, puisque mes deux premières lectures de l’année étaient des livres policiers – thrillers un brin fantastique avec celui-ci.

Stephen King, je ne suis pas une fan, et je dois dire que si j’étais très attirée par son petit dernier, j’y suis allée avec beaucoup, beaucoup d’appréhension. Car l’homme est sans aucun doute un génie du suspens, mais il a également la réputation d’écrire des livres d’horreurs. Ce qui n’est absolument, mais absolument pas mon dada.

Ne voulant pas me spoiler je n’ai pas regardé d’avis, je me suis contentée de faire confiance à mon instinct. J’ai bien entendu ici où là des personnes le comparer à 6e sens, mais comme personnellement je n’ai jamais vu le film, cela ne m’a pas dérangé. En revanche j’ai fait le choix de le découvrir en audio. Comme si le fait de l’écouter allait le rendre moins gore sans doute, allez savoir…

Bon rassurez-vous j’y ai survécu, car heureusement pour moi, c’était un Stephen King plein de suspens gentillets. Je m’attendais franchement à bien pire.

Jamie l’enfant de 10 ans qui nous parle, qui nous raconte son histoire, une histoire qu’il nous rabâche être d’épouvante, est plutôt attachant. Il voit les morts ça ne l’arrange pas forcément, et on le comprend, non content de les voir il peut interagir avec eux. Bon d’accord voire un mort tel qu’il est dans les derniers moments de sa vie peut-être traumatisant surtout si le mort n’est pas mort de façon naturelle. Une opportunité pour Stephen King de bien détailler et mettre un soupçon de gore. Mais ça va, rien de flippant juste un peu beurk.

L’originalité de ce roman c’est l’interactivité que Jamie a avec le lecteur, il nous prend à parti régulièrement. Dès qu’il a annoncé pour la première fois qu’il allait nous offrir une histoire d’épouvante, je n’étais pas bien rassurée.

Mais les pages se succèdent sans que rien de vraiment terrible n’arrive. Jusqu’au jour où les adultes s’en sont mêlés. Vous savez ces mêmes adultes qui vous rabâchent de ne surtout rien dire à qui que ce soit de votre « don », mais qui lorsque ça les arrange bien oublient ce qu’ils vous ont fait promettre depuis tout ce temps. Pour moi c’est ça l’épouvante de cette histoire.

Voir comment des adultes en qui Jamie avait toute confiance se sont servie de lui, l’on mit en danger sans aucuns scrupules, juste pour sauver leur peau ! Car malheureusement ça c’est vraiment concret.

Vous l’aurez compris ce petit dernier du grand King a su me séduire. L’interprétation de Charles Morillon est pleine de densité, il nous emporte avec lui chapitre après chapitre, on n’a pas envie de lâcher le livre, surtout sur la deuxième moitié.

Jamie par la voix de Charles Morillon m’a ensorcelée, c’était un presque coup de cœur cette lecture.

Après de Stephen King en bref

 

Si comme moi vous n’aimez pas les livres d’horreurs soyez rassuré, avec Après, le maître du suspense jouera avec vos nerfs, vous ensorcellera grâce à des chapitres courts qui donne un certain rythme. Il vous entraînera tout doucement, mais vraiment doucement vers son « histoire d’épouvante », qui n’en ai pas vraiment une. Elle ressemble plus aux dernières saisons de Ghost Whisperer. Ce qui est vraiment effroyable dans Après, c’est l’attitude des adultes face au petit Jamie.

Après est passé tout près du coup de cœur. J’ai fait le choix de le découvrir en audio, et je reconnais que l’interprétation de Charles Morillon apporte beaucoup à cette histoire.

Note : 18/20

A lire si vous aimez : les histoires de fantômes pas toujours gentils. Les suspens psychologiques.

Fuyez si vous n’aimez pas :  les histoires un peu gore et morbides. Lorsque les enfants se font exploiter par les adultes. Si vous préférez quand Stephen King écrit des histoires d’horreurs.

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
 
 
     

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥