đź“–Le Royaume Evanoui de Laura E. Weymouth

Papier (398 pages) existe aussi en numérique – Paru le 23 septembre 2020 chez Bayard Jeunesse

 

Résumé de l’éditeur :

 

Un hymne Ă  l’amour de deux sĹ“urs prĂŞtes Ă  tout l’une pour l’autre. Un roman fantastique dans la lignĂ©e du Monde de Narnia.

Une nuit, alors qu’Evelyn donnerait tout pour Ă©chapper aux bombardements qui touchent Londres, sa sĹ“ur Lena et elle sont transportĂ©es dans la Grande ForĂŞt, fabuleux royaume peuplĂ© de crĂ©atures fantastiques. Quand elles sont de retour quelques dĂ©cennies plus tard (l’Ă©quivalent de quelques minutes terrestres), Evelyn a une idĂ©e fixe : retrouver le paradis perdu de la ForĂŞt. Après quelques vaines tentatives, elle sombre dans la dĂ©pression… et disparaĂ®t. Lena, partie Ă©tudier outre-Atlantique, renoncera-t-elle Ă  sa vie moderne et Ă  son amoureux, Jack, pour sauver sa soeur bien-aimĂ©e ?

Mon avis :

 

Une nuit pendant la seconde guerre mondiale une fratrie de 3 enfants se réfugie dans un abri antiaérien. Apeurée et sans doute lassée de la guerre et des situations qu’elle lui fait vivre. Evelyn la plus jeune sœur fait le vœu de se retrouver ailleurs. Comme on le fait tous au moins une fois dans notre vie. Or le vœu de la fillette se réalise.

 

Les trois enfants se retrouve dans une « Grande forêt » accueilli par un cerf en personne. Malheureusement pour Evelyn son Avre de paix se voit lui aussi menacer par une guerre. Promesse leur est faite de retrouver exactement leur vie d’avant à l’instant même où ils étaient avant d’arriver à la grande forêt.

 

L’auteur à d’ailleurs choisi de nous projeter 4 ans après le retour des enfants dans leur monde « réel ». Nous n’aurons de leurs aventures dans « la grande forêt » que les souvenirs d’Evelyn. Cette dernière vit très mal son retour et ne songe qu’à une chose retourner dans la forêt. Elle a le sentiment d’appartenir à cette dernière.

 

Honnêtement j’ai eu beaucoup de mal avec le début de ce roman. Il me donnait le bourdon chaque fois que je l’ouvrais. Je n’ai pas réussi à m’accrocher au personnage d’Ev. Trop torturé à mon goût, pourtant la vie lui offrait de beaux cadeaux. Il m’a fallu attendre les 120 premières pages avant de savourer pleinement cette histoire. Après coup je salut l’écriture de l’auteur, qui a su me transmettre le mal être de sa jeune héroïne.

 

Si je n’ai pas aimé Evelyn, j’ai en revanche eu beaucoup d’admiration pour Lena, tout le contraire de sa jeune sœur. Elle est volontaire, ne s’avoue pas vaincue. Elle apprend énormément de ses erreurs. En apparence elle reste froide même lorsqu’elle commet l’irréparable, mais au fond une blessure profonde la torture, mais elle s’en sert, pour en faire une force et non se laisser détruire.

 

J’ai adoré les clins d’œil légèrement surnaturels lors de la quête de la jeune femme pour retrouver sa sœur. Cela aurait peut-être pu être encore plus approfondit, mais ça, c’est mon côté tatillon qui parle. Autant j’ai mis du temps à lire la première partie de ce roman, autant j’ai dévoré la seconde. Malgré une lecture en demi-teinte j’ai finalement passé un moment sympathique avec cet ouvrage.

Mon seul regret sans doute est l’absence du frère des deux jeunes héroïnes, ses sentiments et interactions sont toujours survolés de ce fait on ne sait pas trop ce qu’il ressent face à leurs aventures. Je trouve cela dommage que l’auteur en ai fait un personnage secondaire tout au long du récit alors qu’il était présent dès le départ, au même titre qu’Evelyn et Lena. J’en arrivait presque à l’oublier, tant et si bien qu’à chacune de ses apparitions il me fallait un temps d’adaptation pour me remémorer qui il était.

 

 

Le Royaume Ă©vanoui en bref

 

Une histoire plutôt sympathique qui n’a pas su me passionner à cent pour cent. Le début du roman s’attardant sur la dépression d’Evelyn de manière sans doute trop bien décrite, me donnait le bourdon lors de ma lecture rendant cette dernière peu plaisante. En revanche la seconde partie est très addictive, et je me suis bien plus attachée à Lena qu’à sa jeune sœur. Malheureusement l’histoire manque parfois de profondeur sur certains aspects, alors que d’autres auraient pu être moins détaillés.

 

Note : 13/20

A lire si vous aimez : les histoires un peu surnaturelles. Les héroïnes qui ne se laissent pas abattre.

Fuyez si : si vous n’aimez les héroïnes compliquées, qui ne se rendent pas toujours comptent de la chance qu’elles ont. Les histoires qui vous donnent un sentiment de malaise.

Vous aimez ? Alors partagez le ;)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Mon blog se nourrit de vos commentaires ♥